La robe kabyle traditionnelle


La robe kabyle traditionnelle

La robe kabyle de par ses couleurs vives et chatoyantes égaillent et fait briller la femme de mille feux. Cette robe ancestrale a su traverser les âges, elle a d'ailleurs inspiré un grand nombre d'artistes, de poètes ou de peintres.

La robe kabyle a constamment fait l'objet de créativité dans la façon de mettre les dentelles ou Lahwaci, mais elle n'a jamais été modernisée au sens propre du mot jusqu'à une période récente. La confection du costume kabyle est typique à chaque région. C'est ainsi que l'on retrouve "Taqendurt" ou "taksiwt" Iwadiyen", iâzzugen, nath-aïssi, ne bgayet, nat wassif, etc..

El fouta est une pièce importante de la robe traditionnelle de kabylie. C'est un tissu assorti qui se porte par dessus la robe kabyle (tajelebth n'kbayel) (voir la photo de gauche). En général, la fouta se compose d'un tissu brodé de bandes ou de rayures de couleurs différentes qui se succèdent. Ce vêtement s'est de tout temps, généralisé à tous les types de tissages.

Le costume traditionnel se compose de cinq éléments : La djebba kabyle, dite "Thaqandourth" est l'élément de base du costume et comporte un col arrondi à volants et de longues manches de couleur jaune ou orange. Le vêtement est garni au niveau de la poitrine de motifs brodés en zigzag et de bouclettes (dentelles kabyles) de plusieurs couleurs, le tout inspiré de l'écriture kabyle. Elle est rehaussée d'un tablier, dit "foudha" ou "fauta", décoré de rayures verticales multicolores. La ceinture, dite "h'zam", se compose d'un ensemble de fils de laine multicolores tressés et munie de pompons aux extrémités. La coiffe est composée d'un foulard carré, dit "m'harma", décoré de motifs floraux et plié en triangle sur la nuque avant d'être noué par les extrémités au-dessus du front.

La robe kabyle des Ouadhias, quant à elle est marquée par une utilisation de beaucoup de dentelles, de couleurs et la forme du corset est ronde. Cela est spécifique à la robe Ouadhias.

Aujourd'hui, la robe kabyle retrouve un nouveau souffle, elle s'ouvre au monde et ses artisans n'hésitent plus à s'inspirer d'autres créations. Elle devient plus légère, ses broderies sont de plus en plus fines. Mais cette nouvelle version n'est pas prête de détrôner la robe traditionnelle qui reste le must dans les mariages. D'ailleurs, les femmes d'autres régions du pays n'hésitent plus à se procurer une robe de Kabylie pour la constitution de leur trousseau.


La rédaction de Dziriya


LES PLUS POPULAIRES DANS LA MÊME RUBRIQUE

La broderie, un art noble et précieux
L'histoire de Zaphira, la dernière princesse du royaume d'Alger
Les actrices algériennes les plus prometteuses du moment


Les commentaires

  1. la robe traditionnelle reste la plus belle meme si certains aiment ,la peinture ,la broderie et j'en passe ,ce model reste le mielleurs

    1. lana lana says:

      chak anné ya de nouvelle robe kabyle !! sa change tjr et sa sui la mode j'aime bien moi