Je m'inscrisJe me connecte Tests & quiz Sondages Matchs


Psycho Test

Quelle algérienne es-tu ?

voir +
Les vacances qu'il vous faut (test avec photos)
Défilé haute couture

Albert Oiknine fait l'Oriental Fashion Show Paris
DUEL

Pantalon slim ou coupe droite ?


Le mariage, du rêve à l'obsession

Le mariage, du rêve à l'obsession


Depuis des générations lointaines, l'accomplissement de la vie d'une jeune fille, sa consécration, ressemble à une robe blanche(du moins pour les plus chanceuses). Se marier un jour, c'est le summum, la cerise sur le gâteau de nos 18 ans(parfois 12 si la poitrine s'est développée précocement), le rêve devenu réalité.

Une fille est harcelée par sa grand-mère, sa mère, ses tantes, ses sœurs, ses cousines, ses amies ; elle est bercée(c'est dire si ça commence très tôt !) au rythme de la marche nuptiale. Elle en rêve la nuit, elle en parle le jour, elle y pense en silence, elle passe des heures à s'imaginer en train de dire « oui » à la mairie , cela devient très vite une obsession qui va accompagner son quotidien et ce jusqu'à l'aboutissement, jusqu'à ce qu'elle goûte enfin à cette merveille dont on lui a vanté les bons côtés. En fait c'est un véritable travail de fond dont le résultat est aussi indélébile que les tatouages de nos ancêtres, si bien que la jeune fille ne pourra s'en défaire sans cicatrices. Ainsi va se poursuivre sa vie d'adolescente, avec cette idée fixe qui sera une véritable ligne de conduite qu'elle ne devra oublier sous aucun prétexte; d'ailleurs il y aura toujours quelqu'un de son entourage ou un événement pour la rappeler à l'ordre si elle venait à s'en détourner.

Le mariage est le dénominateur commun de toutes les conversations féminines qu'elle entendra et auxquelles elle participera; il ponctue les pensées, les paroles, les faits et gestes. C'est un thème indémodable qui est servi à toutes les sauces tant par les expertes que par les cuisinières novices. Par exemple une jeune fille qui travaille aura les compliments d'une voisine qui s'empressera de lui conseiller de profiter de son salaire pour préparer son trousseau de future mariée, celle qui ne trouve pas d'emploi s'entendra dire que la meilleure solution reste encore de trouver un bon mari qui saura l'entretenir.

Au lieu de lui faire réciter ses leçons, sa sœur aînée la mettra en garde contre les obstacles au mariage: les garçons. Elle lui expliquera donc que pour avoir la chance d'en épouser un plus tard, elle devra éviter tous les autres parce qu'ils représentent un danger pour son honneur. C'est comme si on disait à un pêcheur de ne pas s'approcher de la rivière! Au bout du compte, elle y gagne de la frustration, elle ne se sent pas tout à fait comme ses amies parce qu'elle a subie une lobotomie pour l'empêcher de penser au garçons avant la veille de son mariage; la seule compensation sera de se rattraper en en parlant beaucoup sans pouvoir agir avant le jour J.

Les expressions telles que « celle qui n'est pas encore mariée », « celle qui ne veut pas se marier », « celle qui va se marier bientôt », « celle qui a divorcé » ou « celle qui a épousé un roumi » sont comme des épithètes qui embellissent ou enlaidissent les prénoms qu'ils accompagnent. Aussi les ragots vont bon train au sujet des filles qui ne sont pas encore « casées » et on flatte celles qui ont su trouver babouche à leur pied.

Le célibat est vu comme un handicap, une maladie et les remèdes se multiplient pour guérir ses victimes. Toutes les mères s'acharnent sur leurs filles, la pression se fait toujours plus forte jusqu'à ce qu'elles cèdent. Parents et filles vont tour à tour se chamailler, se faire la tête et s'accorder au sujet du mariage, jusqu'à trouver un compromis qui apaisera enfin les esprits torturés. Quelle fille n'aimerait pas voir les yeux de ses parents pétiller de fierté parce qu'elle a été demandée en mariage! Au bout du compte l'obsession est omniprésente: avant de se marier, on fantasme beaucoup; pendant le mariage, on se rend compte des différences entre le rêve et la réalité et après le mariage, les regrets viennent hanter les esprits. Finalement, chez nous, le mariage est un peu une raison de vivre, beaucoup une raison pour donner la vie et pas du tout une bonne raison pour avoir la paix.


Myriama
1 lectures
Vos réactions

pour l'article "Le mariage, du rêve à l'obsession"

mimilove , Le 02/07/2010 à 20h59 :

moi ça a commencé par ma mère!
elle ma mis l idée en tete et m'a laissé. j'ai crié et hurlée! je ne suis pas du genre a me laisser faire. avec tout le respect que je dois a ma mere..
le problème c'est que maintenant elle ne me met plus la pression , mais elle m'a incarné cette idée du mariage au point de saouler mon partenaire (avec qui je suis depuis un an) et de ne pas arreter de lui demander de venir me demander ma main et qu'on se marie! c'et vrai que d'autre part ça me rassurerait d'etre mariée a lui ...
mais il me dit que c'est encore tot et qu'on est jeune et qu'on n'a pas les moyens.
je ne sais plus quoi faire, l'attendre en ayant la peur au ventre qu'un jour il va partir et j'aurais perdu des années de ma vie, ou partir avec un autre qui est pret tout de suite...


cameliadz , Le 29/12/2009 à 18h07 :

J'adore cet article, il est trés joliment fait
merci myriama


PUBLICITÉ




Dans la même rubrique

Le mariage, du rêve à l'obsession
Printemps, enfin !
Bent Familia
M’bolhi : Gardien de ouf!
En quête de l'amour virtuel

+ d'articles de la même rubrique




LES 8 ARTICLES des Dziriyates LES PLUS LUS
Est-il nécessaire de rester avec quelqu'un avant de se marier ?
Noeud d'amour Algérien, ça m'intrigue ...
Je sais qui a tué Lady Diana ...
A quelle famille de gâteaux algériens appartenez-vous ?
Saha Aïdkoum ! Bonne fête !
Déception Inattendue
Si tu m'aimes,tue-la !
Le prince charmant ? Always à sa quête


la violence verbale , Prosperite
la violence verbale, Prosperite
Histoire de la ville de Sidi Bel Abbes, Prosperite
Si les Sstoha pouvaient parler .. , Bassoum
Les parfums dans l'Histoire, Prosperite
Le KHOL , maquillage oriental de la femme, Prosperite
Les couleurs et leurs significations, Prosperite
"EL SKHAB" le collier parfumé des femmes chaouis, Prosperite




FIL D'ACTU mode DES DZIRIYATNAUTES :
jamay a réagi à l'article suivant :
galak23 a commenté le billet : Si les Sstoha pouvaient parler ..
23/04/2014 à 21h55
Bassoum a réagi à l'article suivant :
Lola a réagi à l'article suivant :

LE MEILLEUR POUR LA FEMME ALGÉRIENNE facebook instagram twiter pinterest b_google.png
Magazine leader des sites féminins algériens en ligne depuis 2005. Magazine féminin Dziriya.net est également un site communautaire et participatif.



| DZIRIYA.NET | MODE | BEAUTE | MINCEUR | CUISINE | COUPLE | MAMAN | PSYCHO | SOCIÉTÉ | CULTURE ALGÉRIENNE | DECO & MAISON | DZIRIYATES | FORUMS | PHOTOS | Cuisine du Ramadan | Forum arabe

De nombreux services sont mis à votre disposition. Sur Dziriya.net vous pouvez participer aux sondages, donner votre avis sur les duels, visionner les albums photos de la rédaction ou encore les diaporamas de la communauté, vous tester avec nos tests & quizz, être au courant des sorties, soirées, expos sur l'agenda des dziriyatnautes, choisir un prénom arabe ou berbere pour votre enfant, surveiller votre ligne avec notre tableau des calories...

Aussi, Dziriya.net donne la possibilité à ses membres de contribuer à son contenu. Ainsi, chaque membre peut : Créer un diaporama contributif | Envoyer une recette | Proposer un article | Proposer un sondage | Proposer un duel | Participer à l'agenda des dziriyatnautes pour partager des bons plans ou marquer un évènement. | Participer au forum

Copyright 2005-2013, tous droits réservés | Contact | Qui sommes-nous ? | Charte de respect des données des utilisateurs |