Je m'inscrisJe me connecte Tests & quiz Sondages Matchs





Aide Général Vie privée Mode Mariage Couple Beauté Maman Cuisine Nutrition Deco

Sujet ouvert par galerienne :

Alger au XVIIIe siècle : Vêtements

Posté le 21/06/2011 à 14h26

galerienne
Nouvelle Dziriyatnaute
Avatar de galerienne

Messages : 11
Age: 30 ans
Lieu: Je sais pas
Inscription: 29/10/2010
deconnecté | MP

up down

Alger au XVIIIe siècle : Vêtements

Le goût des Algériens est pour la broderie ; les hommes et les femmes en ont sur tous leurs habits pour des sommes importantes. Mais la broderie est grossière, et l’or seul en fait le prix. L’habillement des femmes est composé d’une chemise de gaze de soie et coton coupée sur le devant comme la chemise d’un homme et même moins ouverte ; elle descend jusqu’à la cheville. Les manches sont d’une largeur démesurée, et elles sont aussi larges que la longueur entière de la chemisé, mais elles ne sont ouvertes que depuis l’omoplate jusqu’aux hanches. Ces manches sont entrecoupées par des rubans de diverses couleurs en soie, au milieu desquels est aussi une bande de brocard. Tout à l’entour des manches on coud encore en forme de manchettes une dentelle en or ou en argent ; quelquefois même au lieu de rubans de soie ce sont des galons. Ces ornements : vraiment ridicules rendent une chemise fort chère. Sur cette chemise est un caftan de satin ou d’autre étoffe en soie brodée qui lui descend jusqu’au mollet (ghelila) ; ce caftan est sans manches et entièrement ouvert sur le devant. Dans la maison elle ne porte point de culottes ; elle n’en porte que lorsqu’elle sort. Elle s’entoure le corps d’une grande foute de soie, qui la couvre depuis les hanches jusqu’à la cheville. Elle porte sur la tête pour toute coiffure un plateau d’or ou d’argent (sarma) travaillé et à jour, cousu sur un morceau d’étoffe.

Ce plateau est en deux morceaux, celui qui couvre la tête et celui qui ceignant le front vient se lier par derrière. Cet ornement est encore assujetti par un bandeau de crêpe de couleur, ou d’un bandeau qui couvre la moitié du front. Le sarma en or est un objet de 7 à 8 cents livres et même de mille livres, cent sequins algériens.

Une femme riche en parure met au lieu du bandeau de crêpe un assabé qui est un bandeau en or incrusté de perles, de diamants, d’émeraudes, etc. ; elle porte à ses pieds des bracelets en or massif et très pesants khalkhal.

La magnificence de la parure est de mettre quatre ou cinq caftans l’un sur l’autre, de sorte que, sans exagération, on peut dire qu’une femme a sur elle plus de 60 livres pesant de hardes ou de joyaux.

Les bras depuis la jointure des poignets jusqu’aux coudes sont couverts de bracelets, (souar) et chacun de ses doigts d’une bague ; au moins elle en a deux paires, plus large l’une que l’autre. Chacun de ses bracelets est distingué par un nom particulier. Msâïs est un bracelet pour le gros du bras, en or, sans pierrerie. Imekyâs est un bracelet fait en corne de buffle, orné ou non. Routich ? est le bracelet qui est le plus près du poignet ; c’est celui qui ressemble aux bracelets en usage en Europe. Souar est un bracelet en or très large. Leurs oreilles sont aussi chargées d’ornements et percées en deux ou trois endroits pour les soutenir. Une boucle d’oreille très large, aux deux bouts de laquelle est un ornement en or ou en pierreries, se nomme (dersa) ; les pendants se nomment [menâkich].

Les femmes riches portent aussi plusieurs chaînes, outre le collier, qui leur descendent sur la poitrine et sur le ventre. Lorsqu’elles vont en fête elles mettent trois et quatre caftans dorés et descendant jusqu’à la cheville les uns sur les autres ce qui, avec tous leurs autres ajustements et dorures, peut peser au delà de 50 ou 60 livres. Ces caftans en velours, satin ou autres étoffes de soie sont brodés en fil d’or ou d’argent sur les épaules, sur les devants, et ils ont jusqu’à la ceinture de gros boutons en fil d’or ou d’argent des deux côtés ; ils viennent se lier sur le ventre par deux boutons seulement. Elles portent une ceinture en soie et en or, qu’elles arrangent de manière à leur servir de jupon ; mais c’est pour en montrer l’or.

Sur la tête elles ont un crêpe blanc ou de couleur qu’on nomme (abrouk) et par-dessus un haïk de laine très fin, qu’on fabrique dans l’empire de Maroc. Les hommes, à Maroc, portent également de ces haïks, mais dans le reste de la Barbarie les haïks des hommes sont plus épais. Lorsqu’elles sortent, les femmes se couvrent d’un voile (borka) qui leur cache tout le visage et le front, à l’exception des yeux. Leurs papouches ont le dessus en maroquin ou en velours, couvert d’une broderie en or, et leur serval, de satin où de toile fine, leur descend jusque sur les papouches. La paume de la main, les ongles, la plante des pieds, tous les doigts des pieds sont teints avec du henné.

L’habillement des hommes est composé, pour le corps des cogeas, d’un amamé qui est un turban blanc de forme ronde en mousseline. Les buluc-bachis portent aussi l’amamé, ainsi que le dey. Les autres officiers de l’ogeac portent un turban en soie rouge et en or ; ils l’appellent chidd. Il n’est pas fort volumineux et il entoure un fes rouges ; ce turban a très bonne grâce. Il varie suivant l’état et la qualité des personnes..

Les cogeas en charge portent le caftan en drap, et il leur descend jusqu’à la cheville, et par-dessus le bernus blanc.

Tous les autres et le dey même portent un sidrié en drap ou en toile sous la chemise. Ce sidrié est le corset de dessous, qui descend jusqu’à la cuisse. Sur ce sidrié est une sous-veste qu’on nommé bedajî. Par-dessus cette sous-veste est un petit jubé de drap, de satin ou de velours, qui tombe jusqu’aux hanches, avec des manches à boutons et boutonnières ; il est ordinairement orné de broderies. Ce jubé se nomme ghalilé giaba douli. Par-dessus ce jubé en vient un autre sans manches, mais un peu plus long de deux ou trois pouces ; on le nomme kebajé ; celui-ci est toujours en drap pour les hommes, et en velours ou satin pour les enfants ; il est richement brodé.

Sur le bedajî ils mettent une ceinture de laine ou de soie simple ou en or ; c’est le hizam. À la ceinture, du côté gauche, est le jataghan. Par-dessus tous ces vêtements est le bernus blanc ou noir.

Les culottes se nomment serval, au lieu de chalvar ; ils emploient 8 pics de drap fin pour faire une culotte et 18 pics de toile ; c’est quelque chose d’effrayant.

Lorsqu’ils montent à cheval pour aller à la guerre, ils portent une gibecière dorée qu’on nomme balasca.

La culotte de drap, de toile, d’une étoffe de laine grossière telle qu’on en donne aux joldachs et aux esclaves est le serval. Les souliers d’homme avec le quartier se nomment (sbat). Les souliers dont les femmes se servent lorsqu’elles sortent se nomment schibirlé. Les papouches sont des souliers sans quartiers qui servent aux hommes et aux femmes. Le dey, les codgeas, les chiaouchs, les gens de loi, les bulukbachis portent des papouches jaunes ; mais les papouches des chiaouchs sont garnies de fer en dessous, ce qui fait qu’on les entend venir de fort loin. On prétend que c’est pour avertir ceux qu’ils ont ordre de saisir.

Les soldats turcs un peu aisés portent des bernus noirs ; ils sont faits à Maâscare, et ce sont les femmes qui les travaillent avec de la laine noire naturelle, et non teinte. C’est une étoffe forte, bien tissue, mais pesante ; il faudrait bien peu de façon pour que ce drap devînt d’un bon usage. Ces bernus coûtent 35 à 40 fr. Les bernus noirs sont l’habit de cérémonie des buluk-bachis. Le dey et les grands officiers du gouvernement le portent blanc sur des caftants et des jubés de drap avec des broderies sur le devant, sur les manches et sur les épaules.

Alger au XVIIIe siècle par Jean-Michel Venture de Paradis (1880)

A suivre...


-----------
passez votre chemin, Ya rien à voir

PUBLICITÉ

Posté le 21/06/2011 à 15h43


luna
Dziriyatnaute GOLD
Avatar de luna

Messages : 6159
Age: 2014 ans
Lieu:
Inscription: 22/02/2011
deconnecté | MP

up down

Waw!! merci pour ce poste


-----------
Si l'on ne croit pas à la liberté d'expession pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout. Noam Chomsky

Posté le 21/06/2011 à 16h20


esmeralda53
Dziriyatnaute GOLD
Avatar de esmeralda53

Messages : 4505
Age: 61 ans
Lieu: mon nid d'amour
Inscription: 30/01/2011
deconnecté | MP

up down

merci pour ce partage !!!très riche ! merci encore !


-----------
esmeralda53 , mes enfants, ma bataille......

Posté le 21/06/2011 à 17h01


feurette
Dziriyatnaute confirmée
Avatar de feurette

Messages : 667
Age: 26 ans
Lieu:
Inscription: 31/05/2011
deconnecté | MP

up down

merci galerienne tu as trés bien expliqué mais j'aurais bien aimé voir des photos car d que g commencé à lire l'article g pas céssé d'imaginer ses vétement


Posté le 21/06/2011 à 19h59


chahrazadz1955
Dziriyatnaute ARGENT
Avatar de chahrazadz1955

Messages : 3289
Age: 113 ans
Lieu: paradis sur terre
Inscription: 11/01/2011
deconnecté | MP

up down

Superbe. ça nous remonte un peu dans le temps!


Posté le 21/06/2011 à 21h44


gazouza
Dziriyatnaute BRONZE
Avatar de gazouza

Messages : 1526
Age: 9 ans
Lieu: fi dari
Inscription: 11/05/2011
deconnecté | MP

up down

merci galerienne pour le poste


-----------
La vie est un conte de fée qui perd ses pouvoirs magique lorsque nous grandissons

Posté le 22/06/2011 à 20h07


marysa
Dziriyatnaute assidue
Avatar de marysa

Messages : 353
Age: 113 ans
Lieu: home is where the heart is
Inscription: 12/05/2011
deconnecté | MP

up down

merci pr le partage avec quelques fotos ou images ce serait parfait


-----------
la vie est belle

Posté le 19/02/2013 à 17h02


gentille
Dziriyatnaute ARGENT
Avatar de gentille

Messages : 3417
Age: 113 ans
Lieu:
Inscription: 14/12/2012
deconnecté | MP

up down

merci pour le partage


-----------
à partir d'aujd la personne ki m'ignore je l'ignorerai encore plus..

Posté le 19/02/2013 à 17h09


mimiloudz
Dziriyatnaute GOLD
Avatar de mimiloudz

Messages : 7267
Age: 35 ans
Lieu: au pays des milles couleurs
Inscription: 29/01/2011
deconnecté | MP

up down

merci pour ce petit voyage dans le temps


-----------
Le plus beau vêtement qui puisse habiller une femme, ce sont les bras de l'homme qu'elle aime.(Yves Saint-Laurent)

Posté le 20/02/2013 à 01h12


Naturelle
Dziriyatnaute confirmée
Avatar de Naturelle

Messages : 962
Age: 114 ans
Lieu: Dans la nature
Inscription: 28/01/2013
deconnecté | MP

up down

Pour illustrer, y'a pas mieux que de reprendre le tableau de Delacroix.




Une autre, trouvée sur le web



-----------
"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".

Posté le 20/02/2013 à 09h35


Djazairia
Dziriyatnaute ARGENT
Avatar de Djazairia

Messages : 2811
Age: 100 ans
Lieu: Tlemcen
Inscription: 10/08/2011
deconnecté | MP

up down

Bonjour galerienne et bienvenue parmi nous
Super post merci pour ce partage, des photos seront les bienvenues.


-----------
Le silence est parfois plus éloquant que les mots.

Posté le 20/02/2013 à 09h55


mounette83
Dziriyatnaute GOLD
Avatar de mounette83

Messages : 4187
Age: 114 ans
Lieu: Alger
Inscription: 02/08/2011
deconnecté | MP

up down

Merci pour le poste


-----------
Quand on est petit, on pleure alors que rien ne nous fait vraiment mal. Quand on est grand on souris alors que tout va mal.

Posté le 27/02/2013 à 20h56


carlita
Dziriyatnaute BRONZE
Avatar de carlita

Messages : 1231
Age: 23 ans
Lieu: France
Inscription: 05/12/2010
deconnecté | MP

up down

Costumes d'Algerie




Les costumes féminins d'Algérie ont conservé dans leurs drapés, leurs caftans, leurs broderies, leurs coiffes et leurs parures la mémoire des temps passés.

Ils représentent un véritable conservatoire des influences culturelles qui se sont entrecroisées à travers trois mille ans d'histoire.

Un patrimoine vestimentaire métissé, sans cesse enrichi d'apports nouveaux, offre, à travers quatre grandes régions, une exceptionnelle mosaïque de costumes.

On peut y distinguer Alger et ses environs, l'Est, autour de Constantine et d'Annaba, l'Ouest autour d'Oran et de Tlemcen;
enfin un vaste territoire, regroupant la Kabylie et les Aurès, les monts des Ouled Naïl, le Mzab et le Sahara.

Le voyage auquel nous convie l'auteur, Leyla Belkaïd, nous fait remonter les siècles sur les traces des modes venues de Carthage, de Rome, de Byzance, de Damas, de Cordoue, d'Istanbul ou de Paris.

Il nous invite à découvrir la diversité des traditions citadines et rurales algériennes restituées par les superbes photographies anciennes de la collection Messikh



http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=873828553316costalger.png]






Vous devez être connecté pour participer

Je me connecte








FIL D'ACTU DES DZIRIYATNAUTES :
Feliah a commenté la photo suivante :
Bassoum Bass'Beauty
Le 24/04/2014 à 19h19, Voir l'album
Bassoum a commenté la photo suivante :
Bassoum Bass'Beauty
Le 24/04/2014 à 18h10, Voir l'album
mimiloudz a commenté la photo suivante :
Bassoum Bass'Beauty
Le 24/04/2014 à 18h03, Voir l'album
Les dernières dziriyatnautes :



RÉSULTAT DU MATCH
Pour ou contre la tétine bébé ?
sondages/match2/tetine/choixA
51 % / Pour
sondages/match2/tetine/choixB
49 % / Contre

+ de matchs


SONDAGE
Vous devez être connecté pour participer
Quelle est la couleur de vos yeux ?

Quelle est la couleur de vos yeux ?


+ de sondages


Photo au hasard

Postée dans l'album Idées et astuces cuisine



haute couture

NAVIGEZ :
My Dziriya
Les dernières photos des membres
50 dernières discussions
Les 50 topics les plus consultés
Liste des membres par inscription
Liste des membres les plus actifs

PARTICIPEZ :
Créer une nouvelle discussion
Créer un album photo
Créer un sondage
FAQ du forum
Contactez l'administratrice
Les règles du forum
Postez en tant qu'anonyme





LE MEILLEUR POUR LA FEMME ALGÉRIENNE facebook instagram twiter pinterest b_google.png
Magazine leader des sites féminins algériens en ligne depuis 2005. Magazine féminin Dziriya.net est également un site communautaire et participatif.



| DZIRIYA.NET | MODE | BEAUTE | MINCEUR | CUISINE | COUPLE | MAMAN | PSYCHO | SOCIÉTÉ | CULTURE ALGÉRIENNE | DECO & MAISON | DZIRIYATES | FORUMS | PHOTOS | Cuisine du Ramadan | Forum arabe

De nombreux services sont mis à votre disposition. Sur Dziriya.net vous pouvez participer aux sondages, donner votre avis sur les duels, visionner les albums photos de la rédaction ou encore les diaporamas de la communauté, vous tester avec nos tests & quizz, être au courant des sorties, soirées, expos sur l'agenda des dziriyatnautes, choisir un prénom arabe ou berbere pour votre enfant, surveiller votre ligne avec notre tableau des calories...

Aussi, Dziriya.net donne la possibilité à ses membres de contribuer à son contenu. Ainsi, chaque membre peut : Créer un diaporama contributif | Envoyer une recette | Proposer un article | Proposer un sondage | Proposer un duel | Participer à l'agenda des dziriyatnautes pour partager des bons plans ou marquer un évènement. | Participer au forum

Copyright 2005-2013, tous droits réservés | Contact | Qui sommes-nous ? | Charte de respect des données des utilisateurs |