Sujet ouvert par JeanMouloud
JeanMouloud
Bronze
Avatar de JeanMouloud

le 13/12/2016 à 03h05

Bonjour,



je suis une ancienne étudiante infirmière au Québec. J'ai vu des choses qui me sembles tristement ordinnaires. A tire personnel, je crois que mon stage le plus choquant à été fait à la maternité: machisme, absence de consentement, humilation, gestes brutaux, absence de soin, mensonge sur un geste fait, non prise en compte de la douleur, 15 étudiants dans une salle d'acccouhement, et j'en passe...



Avez-vous vécu ce genre de situation?



Comment réagir?



Connaissez-vous vos droits?



 



Au hasard j'écoutais France culture sur ce même thème: 



https://www.franceculture.fr/emissions/sur-les-docks/collection-temoignages-maltraitance-gynecologique


-----------
Aime tes amis pour leurs défauts et non pour leurs qualités.
magnolia
Modératrice
Avatar de magnolia

le 13/12/2016 à 19h03

Ahhh merci bcp jeanmouloud pour le topic super interssant.ah ceci se passe au Quebec imagine en algerie.
Franchement je denonce tt acte d abus surtt pas a la maternite avec des femmes tous qu on peut dire elle affaibli fatigué deja.
Je ne souhaite pas vivre ceci mais je me connais je risque de sortir accoucher en voiture que davoir affaire a des gens qui ne prenne pas en conciderationmes besoins.
Bcp de femme pr se faire traiter gentillement leur mari donne des petits quelque chose a linfermiere de garde ou avoir une connaissance ta soeur cousine medecin dans le domaine...jai entendu qur ds femmes sont carrement frapper prq parce qu elle ne suivait pas les consigne de la sage femme ou ne savait paa comment s y prendre au liru de pousser hurler...et des infermiere parfois les taper au jambe en disant quand tu las fait tu a su etaintenant tu hurles.
Quand en ma raconter certain histoite jetais bouche bee.
Une a subit cecgenre de traitement elle a repliquer aujourdhui c toi qui est la boss il viendra mon jour et dapres les dire elle esg sortie prisvson temps pr se retablir une fois guerrir ellebest partie a lhopital demander a lagent dappeler cette sage femme ou je ne sais quoi sous un pretexte et elle la tabasser dehors par ce que a linterueur de lhopital elle aurait ete poursuivit par la lois mais dehors c affaire entre deux femmes.et elle a donc eu sa revange.
Bref il y a bcp a dire sur le sujet.
-----------
la liberté n'est pas l'absence d'engagement, mais la capacité de choisir- Paulo Coelho
darine
Gold
Avatar de darine

le 13/12/2016 à 21h00

Alors moi j'ai  une histoire à raconter..(cela fait 3 ans)



J'étais en Algérie, j'ai accompagné ma belle soeur pour un contrôle dans une clinique,j'arrive devant l'entrée et je vois une  jeune femme avec sa belle mère et son beau père prête à accoucher (elle souffrait) donc je rentre et je vais appeler la responsable pour qu'elle la prenne en charge(j'avais laisé ma belle soeur dans la salle d'attente)



Devinez ce qu'elle m'a répondu "vous vous croyez ou?? je ne peux pas l'accepter il aut qu'elle aille à l'hopital



Ma réponse très bien alors appelez une ambulance pour elle ,



et méchamment elle me répond vous vous croyer en Europe !!



Bon je voyais qu'il avait urgence, j'ai lui  ai2 mots et j'ai pris l'initiative de les accompagner  à lhopital  Mustapha ,  klaxon et feux de détresse , j'arrive comme une folle car elle criait la pauvre, je fonce au rez de chaussé et je demande la sage femme, même scénario un accueil très méchant d'une infirmière :



Vous vous  croyez où ? Je lui explique que je fais cela à titre humanitaire car je ne connais cette femme et je lui raconte tout, rien à faire elle me dit on ne peut pas la garder alors je commence à m'enerver  et j'ai appelé une connaissance à moi je vous prie de me croire que les choses ont carrément changé avec  en plus des excuses



Pour finir à peine elle était installée  sur le lit (même pas en salle detravail que le bébé est sorti et depuis cette histoire qui  m'a marqué à vie, j'ai constaté que certaines personnes dans un millieu médical soi disant leur rôle c'est  d'apporter du réconfort et de l'assistance dans ces moments de douleur , n'ont aucun scrupule, en un mot 



Ni i rahma ni chafaka....



Ma belle soeur est rentrée seule car je l'ai oublié à la Clinique angel



 


Feliah
Argent
Avatar de Feliah

le 13/12/2016 à 21h30

Bjr,
Je ne connais pas yrop ce sujet,
Mais un jour j'ai dû partir aux urgences seule en ambulance, je me tordais de douleur, une interne en gynécologie ma ausculte elle a insinué que je mentais et que ses actes ne me faisaient pas mal elle me disait de la suivre elle courait limite et j'avais du mal à marcher. Plus tard après des radios, on s'est aperçu que le pb était viscéral donc un interne ou docteur est venu me chercher en sa présence, elle faisait semblant de comprendre ma douleur. J'ai changé de service et ouf sa c bien passé car les médecins ont compris ce que je ressentais.
Je sais pas si tous les internes sont comme elle en gynécologie, mais je lai trouvé très méchante, c'était dans un hôpital public en France.
darine
Gold
Avatar de darine

le 13/12/2016 à 21h37

Feliah la méchanceté est partout il  faut juste la contourner



 


magnolia
Modératrice
Avatar de magnolia

le 13/12/2016 à 22h04

Moi je ss sans pitie avec le secteur medical jr ss intransigente et je me laisse pas faire et surtt ychafouni les gens si jaccepte lhogra dans tt led autre domaine je ne lacceotera jamaid domaine sante car le malade rahou deja makhour brl mard il est deja aneanti affaibli moralemeny et physiquement de ses soucis de sante on a pas le droit d'ajouter des couches ...je dis souveny que dans l'enaeignemeny il fairr des test psychologique au ebseignant alors pr les medecin infermirt on doit leurvfaire des epreuves qui revelera leur humanité on a pas besoin de medecin maçon dans leur tete.
Souventven salle dattente on a le droit a des gens parfois. Illitrer venu dailleur les medecins ne prenne pas lr soin de leur expliquer les vrai demarche ce qu il faut faire ou pas faire...klil librahou yhalelvdrahmou.
Jai du respect pour vraiment peu de medecin que jappel medecin les autres c des entrepreneur ou maçon car c leur niveau.
-----------
la liberté n'est pas l'absence d'engagement, mais la capacité de choisir- Paulo Coelho
Miraj
Confirmée
Avatar de Miraj

le 13/12/2016 à 22h43

Cela me fait penser à un article que j'avais lu récemment sur l'épisiotomie qui était trop souvent faîtes ( je parle en france) dans les maternité pour accélérer les accouchements sans même demander à la personne avant et qui dans la majorité des cas pourraient être évités ( la déchirure étant considéré comme moins violente que l'épiosio). Cela entraînant des douleurs atroces post-accouchement , un rapport à son corps changé, des blocages sexuels, un traumatisme psychologique.



Une femme en train d'accoucher est tellement prises entre la douleur et l'émotion qu'elle est faible et le personnel la traite en tant que telle.



Au delà de ça , les maternités françaises restent baucoup plus humaines par rapport à ce que j'ai entendu en Algérie où les infirmières sont irrespectueuses, sans une once d'humanité, l'hygiène est un concept étranger, j'ai entendu que les salles d'accouchement sont communes ( quelquefois des hommes "techniciens passent), que les placentas etaient à meme le sol, que des chats rodaient . 


Feliah
Argent
Avatar de Feliah

le 14/12/2016 à 07h57

Par rapport à nos droits, comme à dit magnolia il y a certains patients illettrés et d'autres comme mon cas ou les femmes enceintes, on est en train de souffrir de douleur on attend qu'une chose que la douleur disparaît. Dans mon cas, Je menfichais des explications sur le coup, je voulais juste que sa s arrete. En sortant de lhopital j'ai commencé à cherché précisément sur Internet ce que j'avais eu. Les médecins me l'avaient qd mm expliqué, en France ils ont qd mm certaines obligations,les infirmiers mindiquaient les composants de ce qu'ils me donnaient.

Miraj j'ai entendu parler de ces episio fait à tout bout de champs. Dans certains pays c moins pratiqué mais il y avait plus de césariennes comparé à la France ( reportage France 5 ou arte)
magnolia
Modératrice
Avatar de magnolia

le 14/12/2016 à 22h33

Ah concernant lepisio javais discuté avec un medecin elle ma dit.certe c naturel de se dechirer et parfois moins douleureux pr la patiente mais parfois en la laissant se dechirer elle meme avec le fait de pousset elle se dechire a deszones qui parfois la gene par la suite or quand lepisio est pratiqué le medecin sait comment et ou couper une fois cousu elle guerira sans sequelle.
-----------
la liberté n'est pas l'absence d'engagement, mais la capacité de choisir- Paulo Coelho
Miraj
Confirmée
Avatar de Miraj

le 14/12/2016 à 22h45

Voici l'article pour celle que ça intéresse: http://www.slate.fr/story/120899/epiosiotomie-systematique-non-consentie


magnolia
Modératrice
Avatar de magnolia

le 14/12/2016 à 22h47

Merci miraj je vais le lire surtt que jai unr peur bleu je risque un jout de la subir je dois eyfe bien informer lol.
-----------
la liberté n'est pas l'absence d'engagement, mais la capacité de choisir- Paulo Coelho
JeanMouloud
Bronze
Avatar de JeanMouloud

le 15/12/2016 à 02h00

Ce que je n 'ai jamais vu au québec: la fameuse épisiotomie...



On ne la pratique pas ou alors surement dans des cas très précis.



Mais des accouchements j'en ai vu. Oui les dames avaient des points liés à des déchirures. On parle de 1 a 4 points à l'extérieur ou intérieur du vagin... Mais jamais vu d'épisio...



Alors? Peut etre le bien fondé de l'épisiotomie est un mythe voir une aberration dans la majorité des cas!



Je suis désolée, mais je trouve qu' encore une fois on violente des femmes juste pour le confort des soignants.


-----------
Aime tes amis pour leurs défauts et non pour leurs qualités.

Vous devez être connecté pour participer
Connectez-vous