Paulin Bedou : le créateur de bijoux extravagants


Paulin Bedou : le créateur de bijoux extravagants© Lamia Lahbabi

C'est lors des fashion days de Casablanca que nous avons rencontré cet artiste qui nous a littéralement subjugué par sa collection de bijoux/accessoires. Il s'est fait un nom au Maroc où il est installé depuis plusieurs années. Il a accepté de répondre à nos questions dans un français impeccable !

Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?
Je me nomme Paulin Bedou, je suis un artiste pluridiciplinaire né à Paris. J'oscille de la création de bijoux et accessoires de mode, armures, sculptures en passant par la décoration d'intérieur... Je n'admets pas de limite quant à l'application de mon art. L'art est sans limite, les bornes c'est nous qui les créons.

Pourquoi avoir choisi de travailler au Maroc ?
Mektoub ! Casablanca, ce doux nom féminin a longtemps résonné dans ma tête et cela dès l'enfance. Ensuite ce sont des rencontres, des amitiés, des affinités qui se créent et tissent les liens qui deviennent votre monde. C'est ainsi que ma grande amie Lalla Ftouma el Alami, que je rencontrai trois ans plus tôt à Paris dans ma première boutique rue Montmartre, me fit venir à Casablanca, convaincu que j'y trouverai une part de mon destin. Elle y organisa pour moi une vente privée à laquelle d'autres succédèrent. Ensuite la ronde des rencontres se fit tourbillon. L'un des principes pour trouver son destin, c'est de ne pas lutter contre le vent, il faut devenir le vent.

Parlez-nous de votre métier ?
Mon activité est altérité, mes talents complètent ceux des autres. Bien exercer ce métier, c'est prendre le risque d'incarner sa propre tendance, de se créer une identité forte, sans considération d'un quelconque marché. Donc je n'exerce pas un métier mais plutôt ma passion, pour preuve à faire cela, je passais un peu pour un fou vis-à-vis de ceux qui n'ont pas encore risqués ou qui ne risqueront jamais de se trouver. Plus qu'une activité c’est un principe de vie qui me permet de devenir moi au service des autres.
Ma création est baroque. J'aime trouver l'équilibre entre différents éléments, à l'image de la nature qui mélange, construit, donne du sens à un cumul infini de matières. Cela stimule ma créativité, mon imagination. C'est un challenge en permanence renouvelé. La seule restriction que je m'impose (pour le moment car je reste ouvert) c'est la noblesse des matières : je les veux naturelles.

Votre inspiration quant à la collection que vous avez présenté aux Fashion Days de Casablanca ?

Cette collection est très ciblée. Je l'ai créé principalement pour le monde du spectacle (théâtre, cinéma, etc..). Elle se veut intemporelle, guerrière et puissante. Elle correspond à mes affinités cinématographiques. J'adorerais créer les costumes d'une série type Game of Throne, l'ambition est grande, mais il paraîtrait qu'il nous faut avoir des rêves assez grands pour ne jamais les perdre de vue. Alors je rêve...

Pourriez-vous vendre vos produits en Algérie ?
Bien entendu ! Se serait avec plaisir ! On m'a souvent dit que l'Algérie est un grand et beau pays, j'aimerais le découvrir et pour cela, rien de mieux que d'y avoir une activité. Alors à bonne entendeur...

Pour le découvrir, RDV chez Cachou By Rose, 4 rue Essanaani, triangle d'or. 20200 Casablanca, Morocco


Interview réalisée par Amal Berrahma
08/04/14

LES PLUS POPULAIRES DANS LA MÊME RUBRIQUE

Comment choisir sa chaussure de soirée ?
#ConsommonsAlgérien : Bags made in Algeria
Quel sac à main choisir ?