Collection Black Ten d'Amor Guellil


Collection Black Ten d'Amor Guellil©

Amor Guelil a su s’imposer à tout juste 25 ans comme l'un des créateurs algériens le plus en vogue du moment. Pour son cinquième anniversaire, C'est le 8 avril dernier, qu'Amor Guellil a choisi de présenter une collection originale, intitulée Black Ten, un nom évocateur d’une décennie noire et sanglante qui a marquée à jamais tout un peuple. Mais Amor ne voit pas tout noir, ce défilé est aussi un message d’espoir. Comme une renaissance après le chaos…

Pour cette collection anniversaire, Amor Guellil a souhaité marquer les esprits en présentant une collection audacieuse, épurée mais aussi et surtout une collection mélangeant les codes vestimentaires avec élégance. L'héritage vestimentaire algérien est glamourisé et célébré à travers des pièces très contemporaines. Ainsi, le pantalon algérois, le badroun, la melahfa, la robe naili ou encore les bijoux traditionnels sont amalgamés à la mode occidentale sans perdre de leur âme.

Le haik de taffetas bleu nuit est LA tenue qui ouvre le bal. Celui-ci est accessoirisé de lunettes très théâtrales, à la Dolce&Gabbana, cerclées de cristaux Swaroski. S’en suit une séquence inattendue - limite choquante - de dix mannequins voilés de noir... Certaines portent des mini-jupes, d'autres des cuisardes... L'effet est puissant et laisse le spectateur incrédule. Un moment solennel fort en émotion.

Les silhouettes qui s’élancent sur les voûtes de Sidi Fredj, étaient ornées de bijoux signés par la créatrice Mimilano Benkourtbi . Amor Guellil insistera auprès de notre rédaction : "Mimilano Benkourtbi a fait un travail extraordinaire, elle a très bien compris le message que je voulais transmettre". Les bijoux noirs jouent un rôle central dans cette collection et renforce l’idée de culture effacée.

Mais l'espoir renaît malgré tout ! Le styliste joue sur les nuances de noir et de bleu nuit, accentué par le jeu de matières et la brillance du cristal.

Cet évènement à l’accent quelque peu provocateur, fut clôturé par une mariée dans une robe… noire spectaculaire, parée de bijoux majestueux - en référence à la chedda tlemcenienne - portés à même la peau. Le tout était accompagné par le chant envoûtant d'une soprano à la voix saisissante reprenant la taalilla.

La quintessence de cette collection unique et osée se trouve dans ce savant dosage entre les contrastes de matières (fluides, velours), de volumes, de préceptes et de codes traditionnels qui marquent toute l’extravagance et la singularité de ce défilé hors norme, laissant le spectateur perplexe mais admiratif !


Dziriya.net - 06/05/16

LES PLUS POPULAIRES DANS LA MÊME RUBRIQUE

N°16 d'Amor Guellil, effluves algéroises en hommage à Coco Chanel
Menouba et sa collection Cirta Julia
Entretien avec Yasmina Chellali





Les commentaires

  1. SAMO SAMO says:

    J'avoue adorer qq tenues ! ! ! ! le défilés avait plusieurs thème sous le grand thème du Black ,chose est sur le jeune styliste a joué sur la diversité !!!!!!
    Et vous les filles vos avis ? ? ?