Créatrice

Ismaa, une styliste algérienne passionnée par le caftan

Aucun commentaire | 10451 lectures



Ismaa, une styliste algérienne passionnée par le caftan
© Ismaa couture

Cette algérienne de 21 ans vivant en France a décidé de se lancer dans le stylisme il y a 2 ans. Il a créé sa collection de robe de soirée et de caftan.

C'est sa mère, née au Maroc, qui lui a donné l'envie de créer ses caftans.

Ismaa : "Elle se faisait souvent coudre des caftans, des takchitas et j'aimais beaucoup la voir porter ces robes dans les mariages.
J'aime beaucoup voyager et je me rends régulièrement au Moyen Orient (Egypte, Syrie, Arabie Saoudite,...), ce qui m'a permis de m'inspirer des grands couturiers arabes tels que les libanais, saoudiens...

Ainsi, vous trouverez que mes caftans ne font pas totalement marocain. En effet, j'apporte une touche occidentale, moyen-orientale, et algérienne au caftan. J'aime mélanger les cultures pour obtenir un style authentique qui sort de l'ordinaire, et dans lequel les femmes du monde entier peuvent se reconnaître. Dans toutes mes robes, on ressent ses influences diverses. D'ailleurs, ma clientèle se compose de marocaines, de françaises, d'algériennes (même d'Algérie) ou encore d'africaines.

J'utilise principalement de la soie pour la réalisation mes robes. Mais également des dentelles de calais, des tulles perlés, j'aime travailler des tissus inhabituels dans les caftans comme les mousselines de soie.Ce qui permet d'alléger la tenue et de la rendre plus adaptée à la vie moderne. Je modernise donc le caftan pour le même au goût du jour, sans pour autant totalement le dénaturer.

De plus, pour moi, mode ne doit pas rimer avec "nudité". Beaucoup de stylistes croient que plus c'est découvert, plus c'est beau ou plus c'est tendance. Alors ce n'est pas vrai. Vous verrez que mes robes ne sont jamais trop dénudées. Même si les mariages chez nous ne sont en principe pas mixte, il y a tout de même un minimum de pudeur à conserver en ne découvrant pas les parties situées entre le nombril et le genoux. Bon nombre de mes robes peuvent se porter avec le hijab."


Ismaa nous confie qu'elle compte ouvrir un showroom avec ses tenues et les robes présentées sur robedusoir à Paris l'année prochaine. Après cela, elle serai tenter de s'ouvrir à l'internationale. Etant donné qu'elle a beaucoup de clientes sur Alger, cette ville sera sûrement sa prochaine aventure.


La rédaction de Dziriya - Novembre 2008
Partagez cet article : Facebook Twitter Google+ Pinterest







Forum mode : En ce moment ...
habits en crochet
je veux apprendre la couture
model de tatou de henné
cherche des femmes qui aiment porter des collants
Test: Quelle robe pour votre morphologie ?
Nouvel album : postez-y votre pièce phare
tradition de jijel
Binoir Staifi

Les articles qui buzz !
La collection 2015 de Samir Kerzabi
Un parfum de Kabylie sur le podium de la Tiffany's Fashion Week Competition
L'impératrice Algerienne par A'ina Couture
Arabic Fashion Night 2015 à Tunis : nos coups de coeur
Les bijoux de tête repérés à la Fashion Week Couture automne-hiver 2015-2016
L'Été Algérien de Fadila Kihel
Robes de mariées 2011
N°16 d'Amor Guellil, effluves algéroises en hommage à Coco Chanel

Voir aussi !


DZIRIYA.NET : LE MEILLEUR POUR LA FEMME ALGÉRIENNE

Restez en contact avec nous !


Facebook Instagram Twitter Pinterest Google+

Copyright 2004-2015, tous droits réservés | Contact | Qui sommes-nous ? | Charte de respect des données des utilisateurs | Version arabe