Kaa'k de Tlemcen

Kaa'k de Tlemcen

Pour + de 6 Personnes
Coût : Économique
Niveau de difficulté : Élaboré
Préparation : 60 mn
Cuisson : 25 mn
Auteur : Dziriya.net

Même pays :Algérie
Région algérienne : tlemcen
Catégorie : Les petits fours
Thème associé : Les fruits secs
> Rubrique "pâtisseries algériennes"
Recette lue 33216 fois
Votre avis !

Ingrédients :
- 5 kg de farine
- 1 kg de levain ou levure de pain
- 1 kg 250 g de sucre semoule
- 1 litre d'huile sans goût
- 1 verre d'eau de fleur d'oranger
- 3 sachets de levure chimique
- 60 g de grains de fenouil (Nafa' ou zarri'at 'l besbes) pilés
- 60 g de grains de mélilot (chnân) pilés
- 60 g de grains d'anis vert (habbet 'hlawa) pilés
- 1/2 c. à café rase de bicarbonate
- 1 poignée de grains de sésame (djeldjlâne) non pilés


Préparation :
Pour réussir ces gâteaux le levain doit être prélevé dans une fabrication précédente de pain.
Tamiser la farine dans un grand plat (gas'a). Saupoudrez de sucre, de grains d'anis vert, de grains de fenouil, de grains de mélilot, de grains de sésame, de levure chimique et de bicarbonate. Mélangez bien le tout.

Faites bouillir l'huile dans un fait tout avec un petit morceau de pain qui s'imprégnera de l'arrière-goût de l'huile. Lorsque le pain est bien doré retirez le fait-tout du feu et laisser l'huile tiédir.
Faites un puits au milieu de la farine. Versez y le levain dilué avec un peu d'eau tiède, l'eau de fleur d'oranger et l'huile. Mélanger bien le tout. Incorporer petit à petit la farine à ce mélange. Frottez bien la pâte obtenue entre les paumes des deux mains. Mouillez peu à peu d'eau tiède en pétrissant en même temps jusqu'à obtention d'une pâte très ferme, un peu plus consistante que la pâte à pain. Diviser cette pâte en 3 ou 4 parties. Pétrissez longuement et énergiquement chaque partie jusqu'à ce que la pâte devienne bien souple puis roulez la en gros boudin.

Divisez ce dernier en morceaux de la grosseur d'un poing. Formez avec chaque morceau un rouleau de 2 cm environ de diamètre et de 20 cm de long. Faites une fente de 1,5 cm dans le sens de la longueur sur l'une des extrémités du rouleau. Formez une couronne en emboîtant les deux extrémités et appuyez avec les doigts pour bien les fixer.
Etalez dans un coin d'une pièce deux couvertures et couvrez les de deux linges propres et asez épais afin que le gras ne traverse pas. Disposez y les couronnes au fur et à mesure qu'elles sont formées, l'une à côté de l'autre.
Recouvrez le tout de deux autres linges et enfin de deux autres couvertures.
Laissez lever plusieurs heures (la durée dépend en effet de la température ambiante). Pour vérifier que la pâte est levée, enfoncez légèrement le doigt dans un gâteau puis retirez le si la pâte reprend aussitôt sa forme initiale, c'est que le gâteau est prêt pour la cuisson. Faites cuire au four (de boulangerie de préférence) préchauffé mais à feu modéré. Lorsque les gâteaux ont une belle couleur dorée et uniforme, retirez les et laisser refroidir.


Bon a savoir


Cette spécialité de Tlemcen parfumée à l'anis est très consommée dans la cité des Zianides, néanmoins, les femmes d'aujourd'hui préfèrent les acheter déjà faits, car la recette est assez difficile à réaliser.

Les commentaires

  1. salam mamapoule alors pour te repondre les 5kg c parce que c pas tout les jours qu'on fait el kaak et c un gateaux que parfois plusieurs epouse font enssemble donc pr finir chacune aura sa part et pour eviter de faire a chaque fois on fait grande quantite,c un gateaux qui se mange bcp et se concerve bien dont on hesite pas de faire une quantite mais sinon on peut faicilement diviser les quantites. pr nous meme la recette de griwech et torno on a les mesures de 2kg.
    nass bakri yhabou la quantite je pense hihihihih.
    chatelaine prq dissuader les gens certe c pas evident mais c un gateaux qui merite detre prepare.mais essayer petite quantite les filles

    1. j'adore ce gâteau je garde de bons souvenirs de mes passages a Tlemcen pour des stages il y'a des siècles de ça le kaak que je découpais en deux et que j'enfonçais dans mon chope de café crème que de bons souvenirs mais j'arrive pas a comprendre le 5 kilos de farine dans toutes les recettes que j'ai lu y'avait les fameux 5 kilos de farine

      1. chatelaine

        je pense qu il est inutile de l essayer il faut vraiment voir faire sinon impossible de la reussir c est bon mais ce n est pas evident
        surtout pour la khemira faut la preparer longtemps a l avance
        l ideal c est d avoir un petrin electrique sinon il faut faire appel a beaucoup de bras a l epoque on faisait appel a la famille ou aux voisines pour donner un serieux coup de main chez tous tlemceniens et tlemceniennes on garde un excellent souvenir le jour de la preparation du caak tout le monde travaillait meme les enfants les hommes on les chargeaient de placer les caaks et de les recouvrir surtout en periode de froid jusqu au lendemain pour les enfourner