Enneddabat, les pleureuses professionnelles : décryptage d'une coutume étrange

Enneddabat, les pleureuses professionnelles : décryptage d'une coutume étrange

Durant un enterrement, qui d'entre vous n'a jamais assisté à une sinistre démonstration d'une pleureuse professionnelle ? Même si ce "métier" semble être en voie de disparition, les pleureuses restent toujours demandées dans certaines wilayas du pays. La rédaction de Dziriya.net vous présente un bref exposé de l'un des plus vieux métier du monde.

Les pleureuses professionnelles, enneddabate en arabe dialectal algérien, sont des femmes à qui on loue les services pour accentuer l'ambiance de deuil et d'affliction lors des cérémonies funéraires. Ce sont souvent de vielles dames originaires des campagnes, d'apparence modestes, qui sont directement sollicitées par la famille ou les amis du défunt.

Ce rite tire ses origines dans les civilisations antiques égyptiennes et gréco-romaines, les pleureuses étaient payées généreusement pour commémorer le défunt, plus ce dernier était riche et puissant plus les pleureuses étaient nombreuses et expérimentées.

Aujourd'hui, les pleureuses professionnelles exercent toujours dans de nombreux pays du monde arabe, d'Afrique noire et en Chine, même si cette coutume tend à disparaître dans le monde musulman, car l'islam l'interdit avec la plus grande fermeté. Elle reste malgré tout une coutume païenne qui persiste dans les campagnes les plus reculées du pays.

Les pleureuses sont dotées d'un incroyable pouvoir de persuasion, elles arrivent à simuler les larmes et les crises d'hystéries à merveille, le but étant d'accentuer l'atmosphère de deuil. Certaines neddabate arrivent même à pousser la mise en scène à son paroxysme en usant de subterfuges plus qu'insensés. Ainsi certaines n'hésitent pas à se griffer le visage, se tirer les cheveux, crier ou se frapper la tête contre le mur ...

Et vous chères dziriyatnautes, que pensez-vous de ce "métier", avez-vous déjà assisté à une de ces prestations ? Quelles sont vos anecdotes ?


Participez au débat en suivant ce lien.


Dziriya.net - 26/12/12
5899 lectures

Les commentaires

  1. nouzha nouzha says:

    Exacte Lynda c'est vraiment flippant, j'ai jamais entendu parler.

    1. lynda lynda says:

      C'est vraiment n'importe quoi ... limite flippant ..

      1. Si elles sont bien payer je l'engage c fastoche comme métier MDR!!!

        1. cheyma cheyma says:

          ya latif !!!j'en ai jamais vu et heureusement d'ailleurs!

          1. sushi sushi says:

            Je connaissais cette pratique mais je ne savais pas que celà existait chez nous, je savais que ca se faisait en egypte -

            1. Dz94 Dz94 says:

              Avant de connaître le hadith qui l'interdisait, je ne pouvais pas imaginer que ça puisse exister. Puis après, des personnes m'en ont parler. Je n'en ai jamais vu, et je souhaiterais ne jamais en voir! Payer quelqu'un pour qu'on pleure le mort? On aura tout vu!

              1. J'en ai jamais entendu parler je trouve ça bizarre et choquant au meme temps

                1. Jmais vu et jamais entendu...je comprends mieux pourquoi l'islam a interdit ce cinéma...