Zohra Hamiti alias Houria les yeux verts en toute intimité


Zohra Hamiti alias Houria les yeux verts en toute intimité©

Véritable révélation comique de cette année 2015, Zohra Hamiti est aujourd'hui l'une des seules comédiennes à toucher les problèmes de fond de notre société avec humour et justesse. D'ailleurs le succès ne s'est pas fait attendre. En à peine quelques mois, ses séquences vidéos hilarantes diffusées sur sa chaîne Youtube et son personnage clé "Houria Les Yeux Verts" font le buzz et font rire des milliers d'algériens en Algérie et en France. Nous l'avons rencontré !

Qui est Houria les yeux verts ?
C'est une oranaise née dans les années 80 un peu farfelue et un peu beaucoup extravagante. Elle rêve de devenir chanteuse même si elle ne sait pas chanter. Houria a un coeur en or même si ça ne se voit pas, elle est marrante malgré elle. Elle est "Hnina" mais elle a du tempérament, un très fort caractère. C'est quelqu'un de gentil "qui se la pète". Elle est aussi obnubilée par le mauvais oeil et le "qu'en dira-t-on".
Elle a un regard attendrissant sur la société actuelle avec une certaine réalité des choses.

Comment est né ce personnage ?

Tout est parti d'un délire entre copines. On se faisait des canulars et des blagues. Comme j'allais souvent à Oran, j'aimais observer le comportement des femmes de cette ville, mes voisines, des femmes de ma famille... Elles m'inspiraient beaucoup. Puis en janvier 2015, au cours d'un voyage à Oran, je me suis dit que c'était l'endroit idéal pour faire naître Houria.

Qui se cache derrière Houria les yeux verts ?
Je m'appelle Zohra Hamiti, j'ai 36 ans et je suis l'heureuse maman de 3 petites filles. Je réside dans la région de Metz et je suis couturière de métier. La comédie a toujours fait partie de moi, j'ai toujours été attiré par cet univers. Ayant fait du théâtre pendant 5 ans, j'ai même eu des propositions sérieuses qui n'ont pas pu aboutir en raison des craintes qu'avait mon père à l'époque.

Pourquoi "Houria les yeux verts" ?
Houria a toujours rêvé d'avoir les yeux verts. Et quand on lui demande "Pourquoi les yeux verts alors que tes yeux sont noirs", elle répond qu'ils l'étaient avant mais qu'à cause du mauvais oeil, ils sont devenus marrons.

Pourquoi l'idée de faire ces petites séquences ?

A la base rien n'était prévu, c'était un simple délire, je mettais des vidéos je les envoyais sur Youtube pour les partager entre amies. Mais la vidéo que j'ai réalisé lorsque j'étais à Oran en janvier 2015 a fait le gros buzz. Ça m'a boosté pour continuer. J'ai fait d'autres vidéos mais c'est celle-ci qui m'a lancé.

Justement, quel a été l'impact du public face à cette vidéo "Rendez-vous en terre inconnue spécial Oran" ?

En Algérie ils n'ont pas compris la portée de ce sketch, la vidéo a été publié sur une page facebook arabophone, elle a fait des milliers de vues et a été reprise sur d'autres grandes pages. Les gens n'ont pas compris que c'était un sketch. Beaucoup ont protesté car ils pensaient que je dévalorisais l'image d'Oran. C'est sur les pages facebook françaises que les gens ont vraiment adhéré.
Je trouve d'ailleurs que je n'ai pas été dure, j'exagère à peine. Les oranais ont très mal pris cette vidéo, même le lieu du tournage a été critiqué. Nous avons tourné ce sketch à Sidi Bachir, un quartier populaire d'Oran.

Donc tu as pu constaté une différence entre le public français et algérien ?

J'ai remarqué une chose, à travers les vidéos, les algériens vont chercher la critique, le petit défaut pour attaquer. Mais lorsque je me suis retrouvée en face du public algérien, les choses ont été beaucoup plus fluides, comme au Shératon, c'était la standing ovation, donc je ne sais pas comment les situer.
Mais le public français d'origine maghrébin est super réceptif. D'ailleurs je compte faire un spectacle adapté au public français avec la traduction des mots arabes.

L'humour, une vocation ?

Oui, depuis toute petite, je suis quelqu'un qu'on peut définir comme une "anti-rouma", depuis que je suis jeune je fais du théâtre, j'ai même fait quelques tournées. Et un jour on m'a repéré pour faire un film mais mon père avait catégoriquement refusé. Donc j'ai tout arrêté, et 20 ans plus tard, j'ai fait une vidéo humoristique pour une amie "RDV en terre inconnue" et c'est de là que tout démarre... Ma principale source d'inspiration ce sont mes parents. J'arrive à capter les gens, je suis très observatrice et je suis très à l'aise en improvisation. D'ailleurs, je n'ai pas peur sur scène, je me sens portée par le public.

Quatre adjectifs qui te correspondent ou/et qui correspondent à Houria ?

Marrante, très franche, impatience (quand je veux quelque chose je le veux tout de suite) et "Hnina", même trop gentille.
Je suis d'ailleurs très hnina avec mon public qui me le rend bien. Quelque part, je me nourris du kiffe des gens. J'aime faire plaisir aux gens en faisant des selfies, je me mets à leur place car moi aussi étant jeune j'étais une vraie groupie avec les artistes que j'appréciais. Par exemple, une fois j'ai reçu un message d'une fille qui m'a remercié car j'avais fait oublié la maladie à son père l'espace de quelques minutes. Son père a regardé une première vidéo, il a adoré et il a voulu toutes les voir. Cela m'a vraiment touché.

Quels sont tes humoristes préférés ?

Abdelkader Secteur, Hadj Lakhdar et Gad el Malah. Le top du top est Kakou, c'est le meilleur. Aussi, j'aime beaucoup les films cultes de l'inspecteur Tahar.

Peut-on rire de tout en tant qu'humoriste ?

Non, je ne pense pas. Les sujets sensibles tels que le conflit israélo-palestinien ou les maladies graves, je pourrais jamais en rire ! Il faut faire attention. Je n'aime pas vexer les gens, il m'arrive par exemple de m'amuser sur les tenues vestimentaires des femmes de mon public mais je me limite beaucoup. J'aime me lâcher mais toujours en gardant une certaine retenue.

L'humour à l'oranaise, mythe ou réalité ?

A part bilahoudoud et Hadj Lakhdar, j'en connais pas des masses. Mais l'humour des oranais se retrouve dans leur façon d'être et de parler. Les oranaises ont un côté très agressives dans leurs locutions, elles font rire naturellement, tu vois la dégaine ça t'inspire. Elles me font moi-même beaucoup rire.

Image de la femme oranaise que tu souhaites refléter ?

J'ai simplement envie de faire découvrir l'oranaise dans son côté extravagant, drôle. J'essaie de transmettre la vérité.
Elles sont assez incroyables, quand elles parlent tu as l'impression qu'elles t'agressent, alors que non ! Elles sont juste comme ça. Ce que j'aime aussi chez elles c'est qu'elles peuvent être très naturelles au quotidien et se métamorphoser en bombes quand elles se mettent sur leur 31.

Parle-nous de ta série sur le consulat algérien en France.

Ces vidéos ont eu un grand impact sur les internautes qui disent, pour beaucoup, avoir eu des expériences similaires. Le succès est incroyable.
J'ai moi-même beaucoup miséré pour obtenir le fameux S12. J'ai du faire 6 allés/retours au Consulat et au final, ils me l'ont perdu. Le plus drôle est que le vis-consul du consulat de Metz est venu à ma rencontre lorsque j'étais au consulat. Il m'a dit "Madame vous êtes une menteuse, tu n'a pas les yeux verts", et m'a demandé quand je ferais un spectacle sur Metz. Tout le personnel a apprécié.
J'ai prévu de faire une autre saison pour parler des procurations, des visas pour les français et même des difficultés que rencontrent le personnel du consulat...

Qui est Fatiha Boumelah ?

J'ai repris ce nom en référence à une dédicace d'une chanson de Houari Manar.

La société algérienne selon HLYV

Me concernant, il y a un avant et un après Houria les yeux vert. Avant ce personnage, j'ai été confronté à de nombreuses complications au niveau administratif, j'ai beaucoup galéré. J'ai bien vu la différence depuis que mes vidéos font le Buzz. En Algérie, il faut être quelqu'un pour être respecté.

Tes projets ?

Avant je jouais dans des chicha, des salles 100% féminines. C'était incroyable, elles femmes se lâchaient beaucoup.
J'ai déjà jouer pour les téléthons, C'est la première fois que je suis montée sur une vraie scène avec les gens qui m'ont soutenu, je me suis senti pousser des ailes.
En ce moment, je suis en pleine promo, je viens de finir d'écrire mon spectacle Baïra Tour et une tournée est prévue à travers toute la France : Lille, Valence, Paris, Clermont Ferrand, Nice... Enfin, le 26 octobre, je serais au Palais des Glaces.

Tes ambitions.

Je veux continuer à faire kiffer les gens. Je n'ai pas fais tout ça pour faire le buzz, je n'ai rien forcé.
A la base je n'étais pas dans un objectif de développement de carrière, mais maintenant avec tout ce buzz, l'exigence et l'attente de ceux qui me suivent, je suis bien obligée de me professionnaliser pour ne pas décevoir ceux qui me font confiance. Tout ça en gardant comme leitmotiv de me faire plaisir et de faire plaisir à mon public. Tant que les gens kiffent et j'ai des idées c'est l'essentiel.

Un mot pour les lectrices de Dziriya Magazine

Qu'elles gardent la pèche, qu'elles se protègent du 3ain pour garder le zine ou la taille, je leur fait plein de bisous et j'espère les rencontrer un jour incha Allah !

Rendez-vous sur la chaîne youtube de Houria Les Yeux Verts


Dziriya.net - 02/10/15

LES PLUS POPULAIRES DANS LA MÊME RUBRIQUE

Nora Bengrine : une algérienne élue Miss Rhône-Alpes 2015
Nawell Madani, une oranaise au goût R&B
Zoom sur les meilleures blogueuses et youtubeuses algériennes





Les commentaires

  1. lynda lynda says:

    J'aime beaucoup, elle a aucune honte, j'aime quand elle se déguise

    1. Myafine Myafine says:

      J'aime bcp son côté extraverti et limite parfois merci de nous faire rire houria

      1. cheyma cheyma says:

        moi aussi j'aime beaucoup!
        Bonne continuation a elle

        1. sab1986 sab1986 says:

          j'aime beaucoup ses videos ! troooooop marrante